InfOsaurus

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 3 novembre 2011

Agile(s) Tour(s) 2011

Cette année, j'ai eu la chance de participer à deux dates de l'Agile Tour : le 20 Octobre à Montpellier suivi de celui de Bordeaux le 21. Voici un petit retour sur les 2 événements.

Agile Tour Montpellier


Agile Tour Montpellier

Le lieu

Ce premier Agile Tour montpelliérain avait lieu à l'école Polytech sur le campus de l'Université Montpellier 2. Quatre salles dont un grand amphi avaient été réservées pour l'occasion. Du côté du programme, la volonté affichée était de cibler 2 types de publics : les décideurs ("boss") et les développeurs ("geeks") plus les étudiants et universitaires.


Sessions

Software Craftsmanship par Jean-Laurent de Morhlon

J-L de Morlhon
Beaucoup de choses intéressantes dans cette présentation qui couvrait plein de sujets sur la théorie et la pratique de Software Craftsmanship, de l'historique du mouvement au manifeste en passant par les pratiques comme TDD et SOLID. Quelques morceaux choisis :

  • Ne pas s'en tenir au Craftsmanship Manifesto, flou et difficile à comprendre, voire même l'oublier.
  • Besoin de rétablir l'équilibre entre process et pratiques de développement, ces dernières sous-estimées notamment dans certaines implémentations actuelles de Scrum.
  • Une des techniques d'apprentissage les plus efficaces reste le mentoring ("conduite accompagnée").
  • Notion "d'heures de vol" accumulées nécessaires pour atteindre un certain niveau, comme un pilote d'avion.
  • Pair Hero et Ping Pong Programming permettent de pratiquer en s'amusant.

A noter que la slide "! Art" (le développement n'est pas de l'art) a fait réagir et suscité un vif débat philosophique sur la signification de l'art ;-)

Au final, une session maitrisée et fort sympathique ; même si on connait déjà un peu le sujet, c'est toujours enrichissant d'avoir le point de vue de personnes éclairées surtout sur un domaine peu exploré en France comme Software Craftsmanship.

Le pilotage par les tests par Jérôme Avoustin

Cette session présentait TDD, ATDD et BDD avec des démos et en filigrane un retour d'expérience sur un projet piloté par les tests. Jérôme nous avait prévenu que le rythme allait être élevé pour tout faire tenir en une heure, et en effet le contenu était riche.

  • J'ai bien aimé l'approche "top-down" mise en place sur le projet qui est une sorte de méta-cycle red-green-refactor où on crée un test BDD rouge avant d'écrire les tests de plus bas niveau en TDD, et on reboucle sur le passage à vert du test BDD pour finir.
  • Enseignement instructif sur l'évolution de la façon de développer : avec cette approche, le temps passé en tests a beaucoup augmenté mais celui passé à debugger a énormément diminué.
  • Définition de la qualité qui me plait bien : c'est quand le coût d'ajout d'une fonctionnalité est stable.

En tout cas, encore une présentation qui donne envie de faire du BDD :) Il est intéressant d'avoir des retours d'expérience sur de vrais projets qui l'ont mis en place, finalement pas si nombreux.

Contractualisation agile par Jean-Francois Jagodzinski

La session de cet Agile Tour qui m'a laissé le plus perplexe. J'ai l'impression que toute la présentation tournait autour du pot des contrats agiles sans jamais vraiment attaquer le sujet. Jean-Francois Jagodzinski était un peu en mode questionnement socratique et je n'ai pas vraiment vu où il venait en venir...
Heureusement des membres du public ont posé les "questions qui fâchent" à la fin en allant droit au but, ce qui a permis d'amorcer une discussion sur les difficultés des contrats agiles.

Une autre présentation de Jean-François est disponible sur slideshare mais ce n'est pas exactement celle de l'AT Montpellier.

Bref, je sors mon joker pour celle-là, je devais être trop endormi après le buffet...

Transformation agile au delà des équipes projet, par Romain Vignes

Un retour d'expérience instructif sur la transformation agile menée au sein de la société Wyplay, éditeur de logiciels de TV numérique, avec notamment comme clients SFR et Vodafone. Voici ce que j'ai noté :

  • Points de difficulté dans l'adoption de Scrum : organigramme à revoir, auto-organisation et discipline, transparence, disponibilité du client.
  • Autre difficulté importante : passage d'équipes multi-projets mais mono-métier à des équipes mono-projet mais inter-disciplinaires.
  • Une métrique intéressante utilisée chez Wyplay pour limiter l'éparpillement : Team Turn Over = Nb développeurs à cheval sur 2 projets ou + / nb total de dev.
  • Point d'accord avec la présentation de Jérôme Avoustin : le temps de debug s'est rapidement raccourci suite à l'adoption de l'agilité.

Projet et Cycle de vie agile par Thierry Cros


Thierry Cros

Une présentation classique mais efficace sur le cycle de vie des projets agiles. Quelques points que j'ai relevés :

  • Nécessité d'apprendre le "jeu de la planification agile"
  • La phase projet et la phase maintenance d'une application ne formeraient qu'une seule phase de pilotage par feedback
  • "Estimation belote" est plus proche de la réalité que Planning Poker :)


Ce que j'ai aimé

  • L'accueil très pro des organisateurs
  • Bonnes présentations "Geek"
  • Pas mal d'ateliers
  • Le buffet servi à midi
  • Les conférences de l'amphi retransmises sur Lanyrd


Ce que j'ai moins aimé

  • Peut-être moins de mélanges entre "populations" du fait de la séparation très marquée des sessions "geeks"/"boss"

Quoi qu'il en soit, pour une première c'était très réussi, chapeau bas aux organisateurs et orateurs qui ont parfaitement su faire prendre la mayonnaise !


Agile Tour Bordeaux


Agile Tour Bordeaux

Le lieu

Pour la seconde fois, l'AT Bordeaux se déroulait à l'Enseirb. Là aussi, 4 salles dont un grand amphi étaient réservées, avec un sympathique espace ouvert au rez-de chaussée. Le programme était un peu plus orienté ateliers que les années précédentes, avec un coding dojo, un Kanban Game, un atelier Billes Rouges, l'espace ouvert... mais les présentations techniques ou orientées projet étaient bien entendu présentes.


Sessions

Kata Marrant par Emmanuel Gaillot et Jonathan Perret


E. Gaillot et J. Perret

Si vous n'avez pas encore vécu une prestation de ces deux hurluberlus, je vous conseille vivement d'en faire l'expérience. On assiste à une vraie pièce de théâtre d'impro, où le public participe en déposant des suggestions de thèmes ou de manières de coder dans une corbeille.

Chaton interstellaire, arc-en-ciel de sodium... difficile de décrire ce qui est sorti de ce kata mais le fun était bien là !

J'ai découvert par la même occasion CoffeeScript, un petit langage sympa qui dépouille JavaScript de ses accolades et points-virgules.

Ni gladiateurs, ni bisounours par Christophe Thibaut

Sans doute la présentation la plus radicale et la plus propice à réflexion à laquelle j'ai eu l'occasion d'assister lors de ces Agile Tour. La première partie recensait des anti-patterns d'équipes très bien vus ("Nez dans le guidon", "Maillon faible", "Feu de camp"...) dans lesquels je pense la majorité du public s'est reconnu. Venaient ensuite des propositions de solutions avec les Core Protocols. Je ne vais pas tous les décrire mais il s'agit de techniques (dont certaines assez déconcertantes) favorisant la communication d'équipe. Je ne sais pas si elles sont toutes applicables telles quelles partout, mais c'est en tout cas certainement une bonne source d'inspiration.

2 moments de "déclic" parmi d'autres :

  • "On peut influer sur la motivation d'une personne uniquement négativement"
  • "Les membres d'une équipe sont comme les cartes composant une quinte flush, elles n'ont d'intérêt que par les relations qui les lient"

Quarante ans de crise, dix ans d'agilité par Laurent Bossavit


Laurent Bossavit

J'avais déjà vu cette présentation en vidéo, mais en vrai, c'est quand même vachement mieux... Laurent y met en perspective - ce qui à ma connaissance a rarement été fait auparavant - l'histoire du génie logiciel depuis ses origines à une conférence de l'OTAN en 1968 jusqu'à nos jours, avec l'état actuel de la discipline. L'exercice est riche en enseignements et force est de constater que la plupart des questions posées il y a 40 ans n'ont toujours pas trouvé de réponse.

La présentation explique ensuite pourquoi Agile est une innovation de rupture et s'ouvre enfin sur la perspective de l'avenir de l'agilité et la proposition de passer d'une culture agile orale à une culture plus formalisée avec l'Institut Agile et une prise en compte accrue de l'agilité dans les programmes des universités.

Si vous n'avez pas encore vu cette vidéo, je vous la conseille vivement.

TDD, je commence demain ! par Fabien Bézagu

Le pari de cette session était osé - faire découvrir Test Driven Development et convaincre les développeurs présents de franchir le cap dans leur job. Tout cela en commençant par une démonstration en PHP (qui a dit qu'il y avait des sous-langages ?...) L'ensemble était bien mené par Fabien malgré un public que j'ai senti pas aussi avide d'échanges qu'espéré.


Ce que j'ai aimé

  • Beaucoup de sessions techniques orientés "geek" (même si je n'aime pas ce mot) et d'ateliers
  • Le mot des sponsors beaucoup plus agréable, avec moins de concours de qui a la plus grosse agilité que l'année dernière (qui a dit normal, il n'y avait pas de SSII ?...)
  • L'organisation toujours au poil
  • Les orateurs toujours disponibles pour discuter, un plaisir


Ce que j'ai moins aimé

  • L'espace ouvert qui manquait de prise en charge des nouveaux arrivants
  • Le coding dojo dur à rattraper en cours de route si on n'avait pas suivi au début
  • Les coups de gong du Sky Castle Game qui ont semblé perturber les acteurs du Kata Marrant (qui ont quand même essayé de rivaliser, avec leur petite sonnette !)
  • Les 2h de retard du TGV de la nuit précédente, heureusement j'ai pu tenir avec moult café pendant la conférence ;)


L'équipe de l'Agile Tour Bordeaux


Pour conclure, un grand merci à tous les organisateurs et participants des deux Agile Tour et à l'année prochaine !

vendredi 30 octobre 2009

Agile Tour Bordeaux 2009

Agile Tour 2009 Bordeaux

Jeudi 29 Octobre 2009, l'Agile Tour faisait étape à Bordeaux, au LaBRI. J'étais de la partie et ma foi, le bilan est plus que réjouissant. Au cours de la journée, les 150 participants ont pu apprécier :

  • Des petites viennoiseries et du café pour bien entamer la journée.
  • L'accueil des gentils organisateurs aux brassards roses très seyants ;-)

Mais surtout,

  • Une foule de présentations et ateliers intéressants et instructifs... on aurait parfois aimé pouvoir se dédoubler pour être dans plusieurs salles à la fois.

Du côté des coups de coeur, j'ai été bluffé par le retour d'expérience Scrum de Philippe Launay de la société Agfa. Réussir à introduire l'agilité dans un projet avec des équipes multi-localisées sur plusieurs pays, des milliers d'utilisateurs, un périmètre tentaculaire et en partant avec de sévères handicaps techniques et organisationnels relève du tour de force. L'amélioration continue des équipes permise par la méthode est assez spectaculaire, et les leçons à en tirer très instructives.


Badge Agile Tour

J'ai cependant regretté :

  • Ne pas avoir pu participer à la session TDD donnée par C. Couillard et J-B Dusseaut tellement c'était blindé de monde...
  • Certains ateliers alléchants (dont le "bateau ivre" animé entre autres par Raphaël Pierquin) très limités en nombre de places. Dommage, mais je n'ai pas perdu au change avec le retour d'expérience de Philippe Launay.
  • Un vidéoprojecteur rebelle a décidé de saboter la présentation "Contractualisation agile" qui du coup a pris du plomb dans l'aile malgré toute la bonne volonté de l'orateur...


Le mot de la fin

Au final, cet Agile Tour fut pour moi très instructif et enrichissant. Bravo aux organisateurs qui ont su rassembler autant de talents et favoriser rencontres et échanges d'expériences tout au long de cette journée très réussie !